VALHERMEIL - Haut-lieu pictural d’Auvers-sur-Oise…

Menace au Valhermeil, quartier de la ville d’Auvers-sur-Oise…

Menace de destruction du patrimoine archictectural et pictural du quartier du Valhermeil, à Auvers-sur-Oise…


La construction de HLM à Auvers fait débat par vonews

Un projet de construction de logements sociaux, sur le quartier du Valhermeil, à Auvers-sur-Oise, menace de faire disparaître à toujours l’âme du hameau, immortalisé par les plus grands peintres impressionnistes Camille Pissarro et Paul Cézanne dont ils réaliseront de nombreux tableaux du Valhermeil.

La construction de 37 à 39 ? logements sociaux sur la seule parcelle boisée du quartier du Valhermeil, devrait faire disparaître à toujours, ce patrimoine architecturale et resté authentique.

Des problèmes de stationnement déjà d’actualité, devrait s’amplifier. De nombreuses voitures déjà stationnent sur ce terrain sur un parking sauvage, voué probablement à disparaître du à une urbanisation outancière du projet de logements sociaux. Afin de combler un retard important de la ville d’Auvers-sur-Oise, afin de respecter la réglementation sur le logements sociaux, qui est de 20% imposés par la loi SRU, dont le maire d’Auvers-sur-Oise tente de combler son retard.

JPEG - 37.6 ko
Valhermeil petition juin 2013

Copyright : (LP/Ma.P.)

Auvers-sur-Oise, juin 2013. Des habitants de ce quartier situé dans une zone protégée craignent la construction d’une trentaine de logements sociaux.

« Banlieue, ghetto… » Les termes employés par certains habitants du Valhermeil à Auvers-sur-Oise jurent étonnamment avec l’environnement rural et serein du quartier. Nous sommes dans l’une des zones historiques du village des peintres : d’étroites ruelles fleuries serpentent au pied de la falaise. Un groupe de riverains estime pourtant que ce patrimoine est aujourd’hui menacé par un projet d’implantation de logements sociaux.
Depuis quelques semaines, ils font circuler une pétition dans le but « d’attirer l’attention des élus et du maire ».
« Nous nous mobilisons contre la taille du projet », détaille Jean-Philippe Behr l’un des habitants inquiets. « Evidemment, personne n’est contre le logement social, mais pas n’importe lequel. C’est le bétonnage massif que nous contestons. » Les terrains visés se situent de chaque côté de la rue de Pontoise, notamment au niveau de la sente des Jardins, dans un secteur par ailleurs classé ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager). Il est envisagé de bâtir une trentaine de logements. C’est trop, selon certains habitants.
« Qu’on se limite à dix ou quinze et qu’ils soient bien intégrés, cela nous irait », juge Jean-Philippe Behr. Aucun plan du programme immobilier, prévu dans un quartier particulièrement surveillé par l’architecte des Bâtiments de France, n’est pour le moment disponible. Et pour cause : le bailleur n’a même pas encore acheté le terrain. La commune fait actuellement les démarches pour acquérir les parcelles via une déclaration d’utilité publique. Mais le processus ne sera peut-être pas enclenché car, d’après la mairie, les propriétaires seraient actuellement en négociations directes avec le bailleur I3F.
Depuis quelques années, Auvers-sur-Oise, qui compte moins de 10% de logements sociaux, tente de rattraper son retard pour se plier à la loi SRU (solidarité renouvellement urbain qui impose un quota de 25%). La pétition lancée par certains habitants du Valhermeil irrite le maire (PS) au plus haut point. « C’est un peu irresponsable de dire qu’on ne veut pas de logement social, je trouve cela égoïste », commente Jean-Pierre Béquet. L’élu ne comprend pas les réticences de certains. « Le projet n’est pas encore élaboré, mais il fera l’objet d’une concertation particulièrement poussée », promet-il. « Nous mettrons le temps qu’il faut. En plus des habitants et de l’architecte des Bâtiments de France, le parc naturel régional du Vexin sera partie prenante, ainsi que l’association Maisons paysannes de France. »
Derrière les vieilles pierres du Vexin qui donnent son charme au Valhermeil, se dessine un autre enjeu : celui des municipales. La pétition qui circule actuellement dans le quartier est portée, entre autres, par Claire Houbert, candidate aux municipales de 2014.

Le Parisien - Publié le 17.07.2013


PROJET DE CONSTRUCTION IMPORTANT AU VALHERMEIL…

Documents à télécharger